Vous cherchez une solution de stockage sans stress ? Pour en savoir plus sur notre solution de stockage tout inclus (emballage, transport, stockage), cliquez ici.

Vider un appartement suite à un décès : comment faire ?

14 mai 2021 | Stockage

Bon, ce n’est pas drôle, mais il arrive qu’on ait à vider un appartement suite à un décès. Et ce n’est pas ce qu’il y a de plus simple, à plus d’un titre. Affaires personnelles, papiers, meubles… que garder, que vendre, que faire de toutes ces affaires ?

Gilbert vous donne ses conseils pour s’en sortir sans trop de difficulté.

Comment vider un appartement après un décès ?

Après un décès, la question se pose rapidement de savoir quoi faire des biens du défunt. C’est une étape difficile mais nécessaire, d’autant que le Code Civil encadre finalement assez peut le débarras de ces affaires, alors qu’il est nettement plus bavard en matière de succession.

Il ne faut pas sous-estimer par ailleurs la charge de travail que cela peut représenter : en fonction de la taille de l’appartement ou de la maison, le tri et le débarras des biens du défunt peut prendre plusieurs jours, voire plusieurs semaines, a fortiori si cela occasionne de nombreux déplacements pour vous.

La situation sera sensiblement différente selon qu’il s’agit d’un proche ou non, car vous aurez sûrement dans le premier cas envie de garder certaines de ses affaires alors que ce ne sera pas le cas sinon.

Vider un appartement suite au décès de son locataire

Vider un appartement en location suite à un décès peut présenter certaines difficultés. En effet, le bail en lui-même est résilié de plein droit dès le décès du locataire, sans que la famille n’ait alors besoin d’effectuer de quelconques démarches, si ce n’est de prévenir le propriétaire de l’appartement en lui adressant un avis de décès.

Quand peut-on vider une maison après un décès ?

La difficulté vient surtout du fait que la loi n’est pas précise sur le temps que doivent ou peuvent mettre les héritiers ou les proches de la personne décédée pour libérer l’appartement : il n’est en effet pas prévu par la loi de délai ferme pour vider le logement.

Dès lors, ce sont aux héritiers et au bailleur de se mettre d’accord sur un délai raisonnable pour vider les lieux et remettre les clés au propriétaire ainsi que faire l’état des lieux de sortie. En pratique, ce délai dépasse rarement les deux mois.

Dans les faits, ce délai est toujours réduit au minimum, car les héritiers de la personne décédée devront payer au propriétaire bailleur une indemnité d’occupation égale au montant du loyer, réglée par l’intermédiaire d’un notaire s’il y en a un ou en direct si aucun notaire n’a été mandaté pour régler la succession.

Il ne faut donc pas trop tarder à vider d’appartement suite au décès de son locataire pour réduire au maximum les frais, et ce malgré la difficulté que peut poser le fait d’avoir à s’occuper de cette tache pénible à tous égards.

Attention ! Si la location était meublée, les héritiers doivent donner congé au propriétaire et respecter le délai de préavis d’un mois prévu dans le contrat de location. Néanmoins, il est dans cette hypothèse plus simple – en théorie du moins – de vider l’appartement suite au décès du locataire car les meubles ne lui appartenaient pas.

Vider un appartement ou une maison suite au décès d’un proche

Si vous avez la lourde mission, seul(e) ou à plusieurs, de vider un appartement suite au décès d’un proche, commencez par vous assurer que vous avez respecté fait le nécessaire pour en informer le propriétaire si la personne décédée était locataire de son appartement (voir plus haut) et que vous avez résilié son bail s’il s’agissait d’un appartement meublé.

Vous connaîtrez alors le temps qu’il vous reste pour vider l’appartement. Ne tardez pas à vous y mettre : c’est une étape difficile et douloureuse mais absolument nécessaire pour ne pas vous mettre en tort vis-à-vis du propriétaire.

Comment vider la maison de ses parents ?

C’est évidemment une épreuve. Vider la maison ou l’appartement d’un membre de sa famille, surtout d’un proche, est difficile tant psychologiquement que matériellement. Mais il faudra de toute façon le faire, alors le plus tôt le mieux.

Commencez par vous rendre dans l’appartement et à lister les meubles que vous souhaitez garder ou non. Parmi les meubles dont vous souhaitez vous séparer, faites à nouveau le tri entre les meubles qui peuvent avoir de la valeur et que vous allez pouvoir vendre et ceux que vous allez donner ou mettre aux encombrants.

Faites de même avec les autres affaires, et ne perdez pas de temps à le faire, en particulier pour celles dont vous voulez vous séparer : il n’est pas rare en effet de devoir s’y prendre plusieurs jours à l’avance pour faire une demande d’enlèvement par les encombrants, en fonction de votre commune.

Une fois le tri fait dans l’ensemble des affaires, vous avez plusieurs options pour vider l’appartement suite au décès de la personne qui y habitait.

Comment vider un appartement suite à un décès ?

Une fois les meubles et les affaires triées, le plus dur est fait. Reste à faire le choix de la ou des bonnes solutions pour s’en débarrasser si c’est votre souhait, ou de les conserver si vous préférez les garder.

La solution évidente : les encombrants

Lorsque les meubles de la personne décédée n’ont pas de valeur et ne peuvent ni être vendus ni être donnés, les encombrants sont une solution simple pour s’en débarrasser.

Renseignez-vous en ligne pour savoir si votre commune propose un service d’encombrants à date et heure fixes chaque mois, ou si la collecte d’encombrants s’y fait sur rendez-vous, comme à Paris ; chaque commune fonctionne en effet différemment et peut rendre la collecte d’encombrants plus ou moins simple.

La solution moins évidente : le dépôt de meubles

Le dépôt de meuble ou le dépôt-vente de meubles, s’il est spécialisé, peut venir directement sur place venir enlever les meubles à vendre. C’est le cas par exemple d’Emmaüs, mais n’espérez pas en tirer dans ce cas un grand bénéfice. C’est plus une forme de don organisé qu’une réelle solution de vente de meubles.

S’il y a des biens de valeur à faire enlever, préférez néanmoins un antiquaire ou brocanteur qui vous en proposera un prix plus intéressant.

La solution radicale : le débarras ou vide-maison

Si vous souhaitez vous débarrasser de toutes les affaires de la personne décédée pour vider l’appartement, les débarras ou vide-maisons peuvent être une bonne option.

Spécialisés par définition dans ce type de services, ils permettent d’intervenir rapidement sur place pour s’occuper de tout. Leur service n’est pas toujours bon marché, mais leur tarif peut être réduit si des meubles ou objets de valeur font partie des choses à faire enlever.

Dans les faits, il n’est pas rare néanmoins que l’on souhaite garder certaines affaires ou meubles de la personne décédée, sans pour autant avoir nécessairement d’espace pour les stocker dans l’immédiat. Dans ce cas, le garde-meuble s’impose comme la bonne solution, pour un stockage de courte ou de longue durée.

La solution pratique : le garde-meuble

Les gardes-meubles présentent plusieurs avantages. En premier lieu, ils vous permettent de stocker non seulement des meubles mais aussi diverses autres affaires, vêtements, bibelots, livres, papiers, petit électroménager ou tout autre type d’objet que vous souhaiteriez mettre en stockage à Paris en attendant de leur trouver une place.

Ensuite, le garde-meuble est autant valable pour stocker les meubles que vous souhaitez conserver mais pour lesquels vous n’avez pas de place actuellement que pour déménager et emmener les meubles que vous souhaitez garder chez vous. Du moins si vous faites appel au bon garde-meuble !

Tous ne permettent pas en effet d’assurer la collecte et le transport des meubles et des affaires diverses du domicile de la personne décédée vers un autre, ou de son domicile vers un espace de stockage.

En région parisienne, notamment, cette solution peut s’avérer particulièrement utile si vous avez besoin de déménager certaines affaires ou d’en mettre tout ou partie en stockage et que vous n’avez pas de véhicule pour le faire. Gilbert, garde-meuble à Paris et région parisienne nouvelle génération, peut s’occuper de tout à votre place.

Gilbert vient en effet directement chercher sur place les meubles et les affaires à stocker, et les transporte vers votre domicile ou vers son entrepôt de stockage, ou les deux si vous en avez besoin. Nous pouvons même nous occuper de l’emballage des affaires si vous le souhaitez.

Comparez les devis, et vous verrez que Gilbert s’impose dans le paysage comme LE garde-meuble pas cher à Paris et en région parisienne : une solution de stockage de meuble à Paris idéale lors d’un décès ou d’une succession, le temps de savoir quoi faire de ces meubles et affaires.

Même dans ces moments difficile, Gilbert peut vous faciliter les choses !

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Cliquez sur les étoiles pour noter cet article

Note moyenne : 5 / 5. Nombre de notes : 1

Pas de note pour l'instant ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolés que cet article ne vous ait pas plus !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer cet article ?

On espère que cet article vous a plu. Si vous cherchez une solution de stockage à Paris sans stress, parlez-nous de votre projet et faites un devis en ligne sur mesure.

D’autres conseils qui pourraient vous intéresser :

Coût garde-meuble : prix des garde-meubles en Ile-de-France

Le coût d’un garde-meuble en région parisienne dépend à la fois du volume d’affaires que vous avez à stocker, bien sûr, et de la localisation du garde-meuble, mais pas seulement : tour d’horizon de tout ce qu’il y a à savoir pour comprendre et comparer les tarifs...

Garde-meuble Versailles : prix des box et alternatives

Pas facile de trouver un garde-meuble à Versailles ! Trop loin, trop remplis et trop chers, surtout, les box de stockage à proximité de Versailles ne sont pas légion et proposent des tarifs de stockage peu attractifs. Comparatif des solutions à tous les prix pour...

A propos de Gilbert

à propos de gilbert paris

Gilbert en vidéo (30″)